santé

Montée de lait : comment vivre ce moment sereinement ?

966views

Je ne vais pas vous mentir, la première montée de lait a été pour moi un moment épouvantable, j’en étais tombée malade. Mais bon… C’était surtout dû à un manque d’expérience. Je ne souhaite cette situation à personne, c’est pour ça que je vous ai réalisé ce petit billet, pour vous aider.

En gros, c’est une étape qui marque le début de l’allaitement. Chaque femme vit ce moment différemment. Si certaines ne se rendent même pas compte que la production du lait est enclenchée, d’autres sont stressées à l’idée d’avoir mal.

Que ressent-on pendant les premiers jours d’allaitement ?

Alors que la jeune mère se remet de l’accouchement, elle vit l’un des moments les plus extraordinaires de la maternité. Son corps s’apprête à produire du lait maternel, l’alimentation du préconisée pour le nourrisson jusqu’à ses 2 ans. Quel que soit le type d’accouchement, par voie basse ou par césarienne, la montée de lait survient dans  les 72h après la naissance du bébé. De nombreuses femmes appréhendent cet évènement et craignent de ressentir des douleurs intenses. Les signes sont différents d’une personne à une autre, mais en général, la poitrine commence à devenir lourde et se durcit. Il arrive qu’on ressente des picotements jusqu’aux aisselles. Lorsque les seins sont engorgés, certaines femmes ont une poussée de fièvre, ce qui est tout à fait normal.

Comment favoriser la lactation ?

Les sages femmes conseillent aux mères allaitantes de mettre leur bébé au sein pour accélérer la production de lait. Les tétées doivent être espacées d’une durée de 3 h au maximum pour que la montée de lait se produise aussitôt que possible. Mais, en attendant que le lait maternel soit suffisant pour nourrir le bébé, le colostrum lui fournit les apports nutritionnels et les anticorps nécessaires au développement du nourrisson. Ce liquide de couleur jaune et de texture consistante deviendra blanc au fur et à mesure que le bébé tête. Si vous avez des difficultés à allaiter votre bébé, la sécrétion du lait maternel peut être stimulée par la consommation de soupe, de carottes crus, d’avoine et de levure de bière. Des gestes simples comme le massage des seins contribuent aussi à l’augmentation de la lactation.

Que faire en cas d’engorgement des seins ?

Pour certaines femmes, l’allaitement peut être une expérience désagréable. Leurs seins deviennent douloureux à cause de la production excessive de lait maternel. Sachez qu’il existe de moyens pour remédier cette situation. En mettant votre bébé au sein plus fréquemment, vous risquez moins d’avoir un engorgement. Si votre bébé a eu sa ration alors que vos seins sont encore très durs, utilisez un tire-lait pour les vider. Vous pourrez conserver dans un flacon stérilisé ce surplus de lait le proposer au biberon en cas de problème de lactation. Une douche bien chaude permettra aussi d’apaiser les douleurs et détendra vos muscles. L’engorgement est passé lorsque vos seins se ramollissent et deviennent plus souples.

Vous optez pour un allaitement exclusif ? Il est indispensable de bien vous préparer pour que ce moment se passe dans les meilleures conditions. Pensez à hydrater vos mamelons avec de l’huile d’amande douce pendant la grossesse. Cela vous évitera d’avoir des crevasses.

Review overview

criteria 19.6
criteria 28.9
criteria 39.1
criteria 48.8
criteria 59.5
criteria 69
criteria 79.1
9.1

Summary

Situation admitting promotion at or to perceived be. Mr acuteness we as estimable enjoyment up. An held late as felt know.

Leave a Response